lundi 31 août 2009

Rio de Janero

Aprés la communautée rural de Taquari, nous voila en plus petit nombre á Riooooooo ! Rien à voir avec la tentaculaire Sao Paulo, ici tout parait plus humain et plus facile d´approche. Nous avons déja passé trois jours de folie et actuellement je suis avec 2 Arthur (un français et un brésilien) dans une petite ville au nord de Rio. Saquarena encore un haut-lieu de la glisse, où se passe réguliérement des épreuves de la coupe du monde de surf. Mais... pas de vagues aujourd´hui, je les espére demain !

Alors les dernières petites françaises du groupe nous ont quittée hier (Lisa, Marine, Elodie et Sidonie) et nous profitons de l´accueil génereux et sympatique de Jane pour loger une nuit dans son apart de vacances.

Quelques mots de plus sur Rio :
  • bien accompagné (par des gas du lieu et pas des petits jeunes) une favela, c´est pas si dangeureux. Merci à Arthur et au Boss de la favela Mangera de nous avoir offert la possibilité de vivre une nuit inoubliable et difficilement descriptible.
  • Vu de la plage à la tombé de la nuit Rio c´est magique et ceci malgré la misére bien présente, ainsi que la pollution. Quand les bresiliens arrêteront de jeter leurs déchéts un peu partout ils auront le plus beau pays du monde !
  • les cariocas... et bien euh... ici on tombe amoureux et on se désaxe le cou : en marchant dans la rue, en dansant le forro, en découvrant une école de samba... Ici on parle très facilement de politique, de culture, de femmes et d´áventure. Ils apprécient quand un gringo fait l´éffort d´apprendre leur langue et aime autent la fête qu´eux. L´accent de RIO ce n´est pas celui de Floripa mais je suis déjà entrein de m´y faire, parcontre cést la même faÇon de boire de la bière... cést á dire sans fin et bien gelada.
  • Je vais retourner assister a un matche de foot car l´ambiance vaut le déplacement, mais nous n´avons pas eu la chance de voir les gradins bien rempli (stade de 90000 places au deux-tier vide c´est un peu dommage).
Pour ceux qui s´etonneraient de ne pas voir de photo sur cette page.... ET ENCORE UN APPAREIL PHOTO DE PERDU !! Enfin celui-la on me l´a volé dans la poussada de Taquari. Normalement ma chere amie Sidonie va insérer, de Françe, quelques photos des derniers jours de Taquari et des premiers jours de Rio. Autrement je vais racheter, de nouveau, un appareil photo... jamais 2 sans 3.

samedi 22 août 2009

Taquari





Beaucoup de choses`de faites depuis mon dernier passage sur Internet. Et oui, il n´y a pas de cafè internet à Taquari et là je vais me faire "gronder" car j´ai loupé, volontairement, le bus qui ramêne le groupe histoire de vous donner quelques nouvelles.

Beaucoup d´activités et que de la qualité (merci Anne C et Lisa pour l´órga pas toujours évidente... ah le rythme brésilien...), alors en vrac :
Les cascades :
La plage :



Se faire de nouveaux amis et devenir de plus en plus bréslilien



















Profiter du bar qui est en face de la poussada (domino, billard...)
















Visite d´une ferme qui vise l´autonomie alimentaire, je compte y faire un stage d´une semaine en septembre.




































Le chantier : peinture, soudure, échaffaudage en bambou...































Visite d´un Quilombo et remise de petition de soutient pour le respect de leurs droits à la terre

















Elaboration de farine de manioc façon traditionel



















Discution et petite clop entre amis

















Petite rando du matin pour voir le levé de soleil

































On profite des nombreuses cascades, piscines et autres rio





















Cours de Salsa, je n´ai pas tenu longtemps








Choping et look à la con












Ballade en bateau

























jeudi 13 août 2009

Taquari et Paraty

Message rapide :


Mon pied va mieux je devrais recommençér les footings lundi prochain.



Paraty c´est magnifique !!!!!




Taquary n´est pas mal non plus.







La bande de français arrive à me suporter malgré mon côté bavard (raconter ses aventures en français cela fait du bien) et malgré mon grand âges et mes côtés grand frère (ou cousin, hein les cousines vous connaissez cela !)






vendredi 7 août 2009

Lucie : Surpoids, trop grande estime de soit ou 4 jours et nuits sans être allongée une seule fois?





Après 10H de vol je me suis levée avec une drôle de sensation dans les jambes... j'ai soulever mon pantalon et là... surprise il n'y avait plus de cheville! en plus j'ai atterri à 11H30 et je devais m'enregistrer pour mon autre vol à 11H10 de l'autre coté de l'aéroport d'Amsterdam qui est quand assez gigantesque, donc mission impossible... j'ai oublié mes jambe et couru comme une taré dans l'aéroport... j'ai finalement réussi à arrivé à Barcelone : grand ciel bleu, 35 degrés! plus chaud que le Brésil... qui l'eut cru! j'ai mis direct le maillot de bain et je suis partie à la plage, ou j'ai même pris ma douche avec mon savon ( 3 jours sans douche ça commencer à faire long.. ) après j'ai bien marché histoire d'essayer de récupérer des jambes normales... j'ai mangé avec des gens que j'ai rencontré en cherchant un p'tit restau sympa (c la magie de Barcelone...) j'ai gouté à un sangria faite maison délicieuse... bref j'en ai presque oublié mon bus de 00H15... j'ai vite pris le métro, et là ouïe j'ai mal au pied mes chaussures me font des cloques... (mais, mes chaussures sont trop grande normalement?!) pas le temps de m'en occupé je suis montée dans le bus et je me suis endormie pendant 3H. A mon réveil, arrêt à une station service, difficile de marcher, mes pieds avaient trop gonflé, des genoux aux doigts de pieds! j'ai fini le trajet à les agiter!!!!de 3H30 du mat à 5H30... dur.... arrivé à Montpellier il a fallut partir aux assédics, donc tjs pas le temps d'aller à une pharmacie! quand tout à était enfin fini la pharmacienne ma dit que la il fallait voir un médecin! résultat je dois rester les pieds en hauteur, et porter des bas de contention de mémé... mais la ça fait 3 jours et c'est bon j'ai récupérée mes vraies chevilles!!!! ouf!!



mercredi 5 août 2009

Histoire de pied

Ce mercredi je suis retourné à l´hopital, vu que mon pied n´a pas dégonflé et que les douleurs sont toujours là.
Aller à la Santa Casa (nom des hõpitaux publiques ici, il y a toujours une belle croix avec Jesus dessus) de Ubatuba et surtout en revenir a étè, il faut bien le dire, très douloureux, même si je ne suis pas une chochote.

J´ai quand même reussi à faire une photo du Paysage à côté de l´arret de bus.











Conclusion du médecin une bacterie a profité de cette fameuse cloque pour faire son petit bonome de chemin dans mon pied, c´est pourquoi il a commencé à gonfler. La visite de Sao Paulo n´a pas amélioré les choses.
J´ai donc eu le choix entre 2 traitements : la prise de medocs tout les 6 heures pendant X jour et le traitement de choque, l´injection de peniciline directement dans mon postérieur.

Et j´ai choisi ... le postérieur! J´ai donc eu droit á ma 1ere picure directement dans le cul, de ce que je m´en souvienne... En esperant que l´effet sera à la hauteur de la taille de l´aiguille. Je poursuit également mes bains de pied.














Actuellement cela va mieux, je profite de mon petit carfour, où j´ai tout les commerces à proximités, et de ma chambre pour : regarder les oiseaux qui virvoltent au milieu de mon petit hôtel, les chauves-souries geantes (elles sont fruitivores et viennent manger les bananes que n´ont pas fini les oiseaux), écrire des chançons, des cartes postales, aller chez le coiffeur...
















Mon premier passage de tondeuse, je ressemble de plus en plus à Vincent et je vois d´ici le sourire de Ciril et de quelques autres... gnah, gnah, gnah
















Regarder les surfeurs passer en velo, sans pouvoir même aller voir les vagues, est assez rageant. Mais je me ratraperais les 15 derniers jour de septembre car je compte bien y revenir. Ubatuba est la capital du surf dans l´état de Sao Paulo et c´est à 1h30 de bus de Paraty.

mardi 4 août 2009

La suite

La premiére nouvelle cést que jái décidé après mûr réflection de passer les fêtes de fin d´année au Brèsil, je ne resterai pas pour le carnaval mais mon billet pour le retour et haujourd´huit en date du 19 janvier. Pas possible d´én trouver un plus proche du 1er de l´an, c´est la haute saison et il n´y a déja plus de place, entre le 15 décembre et le 19 janvier, pour revenir en France.

Bon la suite immédiate du voyage, c´est Paraty à partir du 8 aõut, il est d´áilleur probable qu´il n´y ai pas d´áccés Internet dans la communauté rurale oú je vais me rendre.

Tout le mois d´aout c´est donc chantier de jeunes avec une petite troupe de français.

Début septembre une oportunitée se dessine pour que je passe 15 jours en autarcie chez un agri qui pratique l´ágroforesterie au milieu des morros.

Aprés c´est le début du grand voyage vers Belem en passant par les villes historiques du Minas Geral et Goaia Velhia qui est non loin de Brasilia (non loin pour un brésilien). Je vise entre le 10 et le 15 octobre pour arrivée sur Belem où je pense passer entre 15j et 1 mois, suivant l´accueil et les oportunitès pour découvrir la région.

Aprés... c´est une autre histoire

Sao Paulo la grande et droga de pe !

Sao Paulo c´est grand ! Urbain et c´est joyeux ou moins joyeux bordel de constructions. Lucie ajoutera les commentaires et les photos qu´il faut.








































video


En une bonne matinée on a pu voir pas mal de chose, le tout a pied... une très mauvaise idée pour moi au vu de l´état de mon pied le soir.



Aprés avoir accompagné Lucie à l´areoport, j´ai fui très rapidement la ville pour retourner à la mer non loin de Paraty. 4 h de bus pour rejoindre Ubituba une autre capital du surf au Brésil, le voyage a été assez désagreable vu que les vibrations du bus ont maintenu les douleurs, de ce satané gros orteil. Si demain mon pied n´a pas dégonflé je suis bon pour retourner chez le docteur.